Lunin : “Je veux me battre pour la place de numéro 1 au Real Madrid”

lunin

Arrivé en 2018 pour un peu moins de 10 millions d'euros, le jeune gardien ukrainien a accordé un entretien au site madridistareal.com durant laquelle il revient sur son transfert, sa relation avec Zidane, ses ambitions... Extraits.

Pourquoi les dirigeants de Valladolid ne lui ont pas fait confiance : "Je ne sais pas, ce n'est pas une question pour moi mais pour eux."

Son transfert au Real Madrid : "Je ne peux pas tout te raconter pas à pas car je ne le sais pas [rires]. Le directeur de mon club en Ukraine m'a d'abord dit que le Real s'intéressait à moi et qu'il voulait me recruter. Quand j'ai entendu ça... J'ai ressenti des choses très différentes. J'étais heureux et un peu préoccupé car c'est le très haut niveau, tu vois ? C'est un rêve, un rêve de gosse et j'étais heureux, très heureux. J'ai dit que j'étais bien sûr intéressé et qu'aucune autre option ne m'intéressait. Puis je suis arrivé à Madrid... J'ai discuté avec le club, les entraîneurs, les directeurs, le président, j'ai passé ma visite médicale et j'ai signé mon contrat. J'ai vécu deux ou trois jours incroyables."

Ses premiers à Valdebebas, le Bernabeu... : "Ah... ! Le centre sportif, le stade... c'est spectaculaire, impressionnant. Ils sont magnifiques, modernes. Les chambres à Valdebebas sont très confortables, il y a tout pour travailler et pour se développer. Il y a tout pour tout. Je me souviens de mon premier match à Bernabeu, j'ai joué 20 minutes environ. Cette sensation de jouer avec les meilleurs joueurs du monde, c'est impressionnant."

Ce qui est le mieux pour lui la saison prochaine (rester ou prêt) : "Je ne sais pas. Vraiment. On verra. C'est clair que j'aimerais revenir à Madrid et me battre pour la place de numéro 1. Mais on verra ça un peu plus tard selon ce que pense l'entraîneur."

Ce qu'il aimerait apprendre de Courtois : "J'aimerais apprendre beaucoup de choses de lui. Mais par exemple, il est grand, il mesure presque deux mètres, tout comme moi. J'aimerais savoir comment il se sert de ça, sur les ballons à ras de terre par exemple."

S'il se voit gardien de Real dans un futur proche : "Bien sûr que je me vois gardien du Real Madrid. Sinon, je ne vois pas l'intérêt d'être venue. Je vais faire tout mon possible pour atteindre cet objectif. Quand est-ce que ce sera, je ne sais pas. Mais quand ce moment arrivera, ce sera l'un des meilleurs de ma vie, si ce n'est le meilleur."

Sa rencontre avec Zidane : "On a eu des discussions classiques lorsqu'on apprendre à se connaître. Rien de spécial. Il m'a dit que j'aurais des opportunités, j'aurais mes minutes de jeu. Qu'il fallait travailler, que je travaillais bien. Une conversation normale."

Articles liés