Modric : “Gareth Bale ? C’est une situation difficile, pour lui comme pour le club”

Luka Modric, qui fêtait ses 35 ans hier,  a accordé une interview au journal The Times. Le joueur du Real Madrid y parle de Gareth Bale, Mourinho, Cristiano...

Le cas Gareth Bale : "Nous jouons ensemble depuis 12 ans et c’est une situation difficile, pour Bale comme pour le club. Il a besoin de savoir ce qu’il veut faire, c’est un homme adulte et doit décider de ce qui lui convient le mieux. Est-il heureux ici ou veut-il essayer autre chose ? Pour moi, c’est toujours un grand joueur qui a beaucoup à offrir au monde du football. Ça dépend de lui, s’il a assez faim pour continuer, et je pense c'est le cas. Quoi qu'il arrive, il peut toujours être un joueur important."

José Mourinho : "J'ai une affection particulière pour lui pour tout ce qu'il représentait pour moi. Il a gagné en Italie, en Angleterre et en Espagne et j'espère qu'il parviendra à en faire de même avec les Spurs. C'est important pour Tottenham d'avoir quelqu'un comme lui, il gagne partout où il passe. Même quand les gens disent 'il n’a rien gagné avec United', ce n’est pas vrai, il a remporté la l'Europa League et d’autres choses avec sa qualité. C’est incroyable la façon dont il se prépare pour chaque match, il vous donne tous les petits détails sur l’adversaire et comment profiter de ses faiblesses."

Cristiano Ronaldo : "Jouer avec lui était incroyable, nous avons passé sept années incroyables ensemble, nous avons gagné tellement de choses avec lui dans l'équipe. Même lorsqu'il n'était pas dans la meilleure forme, Cristiano pouvait toujours vous gagner le match avec son attitude, ses compétences et sa qualité. Tout était spécial chez lui, comme la façon dont il travaillait dur aux entraînements. C'est pour ça que vous pouviez toujours vous attendre à quelque chose de spécial de sa part, même lorsque les choses n'allaient pas dans le bon sens."

Son transfert compliqué de Tottenham au Real en 2012 : "Daniel (Levy) est un négociateur difficile. Il se battait pour les intérêts de son club et c'est ce que tout président devrait faire, mais à ce moment-là il était en colère pour certaines choses. Il m'a promis à plusieurs reprises qu'il me laisserait partir. Il a tenu sa promesse mais ça a mis beaucoup de temps et c'est ce qui m'a vraiment frustré. Deux fois j'avais fait mes valises et j'étais presque arrivé à l'aéroport, qu'il changeait d'avis. Il se battait pour l'intérêt du club. C'était difficile pour moi à l'époque, Il était frustré mais au final, il a tenu sa promesse."

Articles liés