Modric : “On était convaincus qu’on continuerait à gagner sans Cristiano”

modric
Photo Imago

Luka Modric a accordé une longue interview au média croate Sportske Novosti pendant les vacances dont il profite dans son pays. Extraits.

Deuxième Liga avec Madrid : "Nous aurions dû en gagner plus parce que nous avons joué certains championnats de manière maladroite. Mais bon, quoi qu'il ce soit passé, il faut profiter du présent, qui pourrait avoir une influence sur ce qui suit."

Saison marquée par la pandémie : "Nous avons eu un bon jeu tout au long de l'année, et surtout nous avons fait un excellent travail lors du sprint final après le confinement : dix victoires consécutives et un match nul montrent bien ce qu'est ce Real Madrid. Nous avons aussi remporté la Supercoupe d'Espagne en janvier et nous sommes toujours dans la course pour la Ligue des champions."

Domination du Real à partir de la reprise : "Honnêtement, cela ne me surprend pas. Pendant que nous étions confinés, nous nous sommes tous entraînés. J'étais en contact avec des coéquipiers et j'ai remarqué qu'ils travaillaient tous avec une motivation supplémentaire. Nous voulions jouer au football. Quand nous avons finalement repris l'entraînement ensemble, j'ai ressenti un lien encore plus fort entre les joueurs, appréciant d'être à nouveau ensemble et en pleine forme."

Relation avec Sergio Ramos : "Mon frère Sergio est un phénomène ! En huit ans nous avons tissé une relation vraiment spéciale, nous passons du temps avec nos familles, nous partons en vacances ensemble, et nous avons eu des expériences fantastiques dans le football. Ramos est un roc de 34 ans, d'un très haut niveau compétitif, et quand vous le voyez, vous savez à quel point il est dévoué et combien il veut gagner... C'est le leader de l'équipe et le meilleur défenseur central du monde."

Hazard : "Eden est un grand joueur ! J'ai adoré le voir à Chelsea. Vraiment, depuis qu'il est arrivé, il n'a pas eu de chance avec les blessures. J'ai traversé ces étapes de grandes attentes et le processus d'adaptation, alors je lui ai dit qu'il devait seulement se montrer patient. La qualité est trop grande, nous avons vraiment besoin de ses connaissances, mais il est crucial qu'il soit en forme. S'il est prêt pour City, super, sinon, le plus important est qu'au début de la nouvelle saison en septembre il soit complètement guéri."

Benzema : "Karim est un grand attaquant avec qui c'est un plaisir de jouer. Sa compréhension du jeu, ses mouvements, sa façon d'altérer l'équilibre de la défense adverse est quelque chose de spécial. Benzema a toujours fait un excellent travail pour l'équipe et je suis heureux qu'il ait maintenant connu une ovation générale et une grande satisfaction pour la reconnaissance de sa classe."

L'ombre de Cristiano Ronaldo : "Il n'y a pas besoin de discuter de l'importance de Cristiano pour le Real Madrid, mais je dois dire que nous n'avons pas été dépassés par le fait qu'il ne soit plus là, dans le sens où nous ne nous sommes pas dits que ne pouvions pas avoir les mêmes ambitions. Nous étions convaincus que nous continuerions à gagner sans lui. Quelle que soit la force de l'individu, l'équipe est toujours au-dessus de tout et sa force est plus forte."

Rôle clé de Zidane : "Zidane s'est une fois de plus avéré être une personne formidable. Il est rassurant, il est très correct dans son approche des joueurs. Il y a toujours ceux qui ne jouent pas autant qu'ils le souhaiteraient, ils ne sont pas heureux et cela a du sens. Mais l'approche de l'entraîneur a aidé chacun à se sentir membre de l'équipe et à accepter sa situation. Dans ce vestiaire, il n'y a que des bons gars, personne ne crée des problèmes pour ses propres raisons, il n'y a pas de pommes pourries."

Matchs passés sur le banc : "Zidane m'a dit qu'il était très satisfait de mon travail, de mon engagement et que ça devait continuer comme ça. Il n'avait aucun doute sur mes qualités, il m'a juste dit honnêtement qu'à ce moment-là il avait une vision différente de ce qui était le mieux pour l'équipe. J'ai accepté cette attitude et j'ai travaillé dur. "

Il lui reste un an de contrat : "Ce que cela veut dire ? Que la seule chose qui est certaine c'est que je jouerai au Real Madrid jusqu'en juin 2021."

Articles liés