Tebas : “En tant que président de la Liga, je ne sais pas s’il y avait main de Militao”

Dans des déclarations pour Europa Press, Javier Tebas est revenu sur le pénalty polémique de Militao et le VAR.

Le pénalty et la main de Militao : "Je suis toujours un défenseur du VAR. Je peux comprendre Zidane et le Real Madrid, ainsi que l'Atlético qui s'est plaint il y a quelques semaines. La question des mains a créé beaucoup de malaise. Il faut l'expliquer davantage. Lorsque nous avons commencé avec le VAR, nous avons mené une campagne très importante pour que les gens le comprennent. Mais si vous ne l'expliquez pas et que vous sortez tous les trois mois en disant qu’il y a main pour ceci ou pour cela… En tant que président de la Liga, je ne sais pas s'il y avait main de Militao. Je ne le sais pas."

Clarifier les critères et améliorer le VAR : "J’espère que le CTA va travailler sur ce point. Nous devons avancer vers une spécialisation des arbitres du VAR. Ils n'ont pas besoin de faire autant de rotations. Il devrait y en avoir seulement 5 et non 20. Les mains, c'est comme la Super League, ça n'a pas été bien expliqué."

Une fin de Liga extrêmement serrée : "Lorsqu'un championnat est remporté par moins de 90 points, c’est qu’il est plus compétitif. Il est plus difficile de gagner. LaLiga sera gagnée par 86 points. La relégation se fera à 38. Je suis heureux car ça prouve qu’elle est très compétitive. Après la crise du Covid, j'avais dit que les grandes équipes allaient souffrir davantage car elles ne pouvaient pas recruter de grands joueurs. L'Espagne a un grand championnat et nous devons tous en être très fiers. C'est une Super Liga."

Articles liés