Valverde : “Les médias inventent des problèmes qui n’existent pas”

fede-valverde
Photo Pressinphoto / Icon Sport

Auteur d'un magnifique match hier lors de la victoire du Real Madrid face à Grenade (4-2), le milieu de terrain Federico Valverde est passé en zone mixte après la rencontre.

📋 À lire aussi : les notes du match

Analyse : "Je suis content et heureux pour la victoire. Je pense avoir fait un bon match. Apporter ce que je sais est un plus et j'essaie toujours de m'entraîner à fond. J'ai le soutien de mes coéquipiers et du staff technique."

Instructions de Zidane : "Presser dans le camp adverse et insister sur le joueur que j'avais devant moi. C'est ce que nous avons fait et nous avons rempli nos objectifs. C'est une victoire qui nous permet de rester leaders."

Souffrance : "Il y a des choses qui ne devraient pas arriver. Nous devons rester sur le même rythme. Ils sont revenus à 3-2 et c'est une souffrance qui ne devrait pas se produire. Mais pour gagner la Liga, il faut surmonter tous les obstacles."

Critiques : "Vous (les médias) êtes ceux qui sortent des choses, nous nous savons clairement ce que nous faisons. Vous inventez des problèmes qui n'existent pas. Des problèmes de résultats ? Bruges et seulement le PSG, contre qui nous avons perdu chez eux. Nous sommes leaders en Liga et avec encore toutes nos options en Champions."

Polémique sur le gardien titulaire : "Je suis un milieu de terrain donc ça ne me concerne pas."

Performance individuelle : "Ce fut l'un de mes meilleurs matchs, mais j'ai encore beaucoup à donner et à apprendre de mes coéquipiers et des entraîneurs. C'est un début, rien de plus."

Coéquipiers : "Ils m'ont félicité, ça me motive et ça me rend fier. Chaque effort obtient sa récompense."

Hazard : "Il est heureux parce qu'en plus l'équipe gagne. C'est une star. Il n'a pas besoin de marquer des buts pour montrer le joueur de classe qu'il est."

Modric : "Dans mon esprit, c'est continuer à apprendre avec Luka. Il m'aide beaucoup. Jouer à ses côtés est une fierté et une satisfaction. Je suis ici pour apporter un plus et donner de moi-même, en tant que milieu de terrain box-to-box. J'essaie d'apporter ce que je sais faire, mais je dois continuer à m'améliorer. Le Mister me demande de presser, j'ai le physique pour le faire et chaque fois que je le pourrai, je le ferai. Jusqu'à ce que je ne sente plus mes jambes, je le ferai."

La Liga : "Quand on porte l'écusson du Real Madrid, il faut se battre pour tout, même s'il est vrai que la Ligue des Champions est parfois la compétition la plus difficile."

L'erreur d'Areola : "Ça arrive de commettre une erreur, comme n'importe quel joueur. Il faut le soutenir. On ne parle pas de ce qu'il fait de bien, mais uniquement de cette erreur..."

Articles liés