Varane : “Les calendriers sont saturés. Trop, c’est trop !”

Dans un entretien accordé à Ouest France, Raphaël Varane s’est longuement exprimé sur le calendrier chargé des footballeurs ces dernières saisons.

A peine la saison terminée, que Varane, comme d’autres, on aussitôt rejoint leur sélection pour préparer le championnat d’Europe. La pause provoquée par le Covid l’an dernier a compressé toutes les compétitions dans les mois qui suivirent, ce que Varane fait remarquer : "Je fais en ce moment une préparation physique pour la première fois de la saison, c’est un peu le monde à l’envers. Je retrouve de la fraîcheur. J’espère être à mon meilleur niveau athlétique durant la compétition."

Bien conscient que la charge des matchs est à la limite de l’acceptable parfois, l’international français poursuit : "Les joueurs internationaux, c’est simple, ils jouent tout le temps. On est aussi des êtres humains. Je crois qu’un rapport de la FIFPRO dit que le minimum pour la récupération, c’est de jouer tous les cinq jours. Nous, on enchaîne tous les trois jours, à 22 h parfois puis à midi après. Sur le court terme, on peut faire le dos rond, mais à long terme, c’est juste impossible… Quand on voit les différents projets de réforme des compétitions, avec toujours plus de matchs, on se dit que c’est compliqué…"

"Les calendriers sont saturés. Trop, c’est trop. Certains coachs en parlent de plus en plus, et il va falloir le dire encore plus. Ce n’est pas qu’on est des fainéants, ce n’est pas notre mentalité, c’est juste un besoin de couper parfois ! Mais c’est difficile pour un joueur de dire au coach qu’il va un peu lever le pied parce qu’il est cuit, on ne peut pas ! C’est quoi la finalité, jouer tous les jours ?", lance le défenseur, visiblement très agacé.

"Nous, on veut que le football reste attrayant, avec du spectacle, de l’intensité. Si on veut intéresser les gens, redynamiser le football, il faut du spectacle, ce qui leur a manqué parfois durant le Covid. Et pour ça, il faut penser à la santé physique et mentale des joueurs", a conclu le joueur du Real Madrid.

Articles liés