Zidane : “Asensio, Hazard et Benzema peuvent marquer une époque”

L’entraîneur du Real Madrid, Zinédine Zidane, s’est présenté en conférence de presse ce lundi, à la veille du match contre l’Inter Milan.

🎙 La conf. de presse de Varane

L’Inter : "Nous connaissons notre adversaire. C’est un match compliqué qui nous attend car c’est une bonne équipe, très physique, qui joue bien. Ce sera un match match difficile pour nous. C’est une finale, on va le prendre comme ça et on va surtout essayer de prendre trois points."

La gestion de Modric : "Rien n’a changé avec lui, on sait qu’il est important. Il y a beaucoup de matchs, comme toujours, et nous allons compter sur tout le monde. À chaque fois qu’il joue, il joue bien. La difficulté pour un entraîneur, c’est de faire des choix, surtout avec un joueur comme Luka."

Asensio, Benzema, Hazard vs la BBC : "Ils peuvent assurément marquer une époque. Ils veulent tous écrire l’histoire et c’est une bonne chose. Ils veulent toujours plus, prouver plus de choses. C’est un effectif qui peut gagner beaucoup de choses. Je peux vous assurer qu’ils veulent toujours jouer et gagner. Tout ça c’est très bien pour l’entraîneur que je suis. Je profite chaque jour avec eux."

La motivation : "Nous avons une finale à jouer demain, nous le savons. Chaque match est une finale dans ce club."

Hazard pour aspirer à la Ligue des Champions : "On veut toujours démontrer que nous sommes forts et on veut toujours plus. Bien sûr qu’on connaît la qualité d’Eden et on va s’en servir."

Si ce Real est moins bon que la saison passée : "Je ne sais pas, chacun peut donner son avis. On n’a pas pu remporter la Ligue des Champions la saison passée, mais on veut toujours la gagner. Je sais que c’est dans ma tête et dans celle des joueurs."

Si son avenir dépend de demain : "Non, et je ne pense pas à ça. Je pense qu’au match de demain. Nous avons la chance de jouer un match de Ligue des Champions. Le reste, ce n’est pas de mon ressort."

Un groupe très difficile : "C’est le cas, c’est comme ça. C’est un tirage au sort. Tous les groupes, d’une manière générale, sont très compliqués, très compétitifs. Le notre aussi."

Sa relation avec Conte : "Nous ne sommes pas en contact quotidiennement. Quand il était joueur, il était capitaine et important dans notre équipe. Je ne suis pas surpris par sa reconversion en tant qu’entraîneur."

Articles liés