Varane : “Je rends Ramos meilleur et lui me rend meilleur aussi”

Le défenseur du Real Madrid, Raphaël Varane, s'est présenté en conférence de presse avant la réception de l'Inter en LDC (mardi, 21h).

🎙 La conf. de presse de Zidane

Sa 10ème saison en Ligue des champions : "Un match comme celui de demain est difficile. On fait face à un bon rival, on doit gagner, on est très motivés. On n'a pas à spéculer, on doit y aller pour gagner, pour tout donner. On aime les matchs avec de la pression, ça nous motive beaucoup. On a très envie de gagner et de tout donner dans cette compétition."

Jouer sans Ramos : "En tant que défenseur, je me sens toujours plus à l'aise lorsque l'équipe défend de manière plus compacte. Quand nous défendons moins bien, il faut prendre des décisions plus compliquées derrière. Les derniers résultats en Ligue des champions sans Sergio... L'équipe n'a pas été bonne. Sergio apporte beaucoup sur le plan collectif, ce caractère qu'il a est toujours très bon pour l'équipe. Je ne sais pas si c'est une coïncidence ou pas, mais sans lui nous n'avons pas été au niveau défensivement en Ligue des champions. Mais ça concerne tout le monde. Je le rends meilleur et il me rend meilleur aussi. Nous devons tous être unis. Nous connaissons l'importance de Sergio, mais nous devons être un groupe."

Déjà sous pression en LDC : "C'est une situation légèrement différente de ce à quoi nous sommes habitués, mais nous devons prendre ce match comme s'il s'agissait d'une élimination directe. Nous avons une équipe pour faire face à n'importe quel défi. Et nous aimons ça. Je le vois comme une opportunité de plus. Nous sommes impatients."

Absence de Lukaku : "Je le connais bien, j'ai joué contre lui quand il était à Manchester, avec l'équipe nationale aussi et quand j'étais à Lens et lui à Anderlecht. C'est un très bon joueur, mais l'Inter a un effectif très complet. Une équipe solide et bien positionnée qui crée toujours du danger devant. C'est un très bon adversaire."

Militao positif au Covid : "Nous savons que dans cette période il faut se préparer à ce genre de choses, ce genre d'imprévus. Nous n'avons pas pensé à ne pas jouer le match, il faut toujours être préparé et s'adapter à n'importe quelle situation. La préparation des matchs est un peu compliquée, avec chaque fois deux ou trois tests pour être tranquille."

Ses erreurs face à City : "C'est du passé, il faut en tirer des leçons et devenir plus fort. Il faut penser au positif. Après les bonnes choses que nous avons faites dans le passé, nous ne pouvons pas en vivre, comme nous ne vivons pas des mauvaises choses."

Hazard : "C'est une très bonne personne, avec qui on peut parler de tout, rigoler ... Il s'est très bien adapté au vestiaire, même si maintenant on y passe moins de temps. Il est top, il nous apportera beaucoup, il a beaucoup de qualité."

Le niveau en Ligue et Champions : "C'est vrai qu'on manque un peu de régularité, peut-être pour différentes raisons. Le calendrier est compliqué, la préparation a été un peu différente cette année. Nous pensons beaucoup à nous améliorer. Nous avons fait de très bonnes choses et nous devons continuer comme ça. Nous allons avoir besoin de tout le monde avec ce calendrier, chacun doit donner le meilleur de lui-même. Nous allons poursuivre nos efforts pour que cette saison spéciale soit très bonne."

Zidane dit que l'extérieur n'aide pas : "Le vestiaire du Real Madrid est très uni. Nous connaissons le contexte, la responsabilité et la difficulté de jouer à Madrid à cause de la pression qu'il y a, à cause de ce qui se dit à l'extérieur. Nous y sommes habitués. On s'entraide. À l'extérieur, quand les résultats ne sont pas bons, la pression est très forte et quand ils sont bons on cherche quand même quelque chose, donc on sait qu'il faut être unis sur le terrain et à l'extérieur. Cela dépend de nous, il y a d'autres choses qui n'en dépendent pas."

Beaucoup d'absences en défense : "Le calendrier est compliqué, il y a beaucoup de matchs. Il y a des blessures et on essaie de bien se préparer sur le plan physique pour jouer tous les trois jours. Ce ne sera jamais facile, mais il faut être préparé, travailler très dur et pas penser aux blessures. En Europe, il y a beaucoup de joueurs qui se sont blessé avec ce rythme de matchs."

Achraf Hakimi : "Il a dû prendre une décision et a fait ce qu'il pensait être le mieux pour lui. Le Real Madrid sera toujours spécial pour lui, bien sûr, mais après il doit penser à sa carrière, à ce qu'il veut faire. Le joueur s'adapte également au contexte, aux offres, et il fait des choix pour son avenir. C'est un bon joueur."

Patience avec les jeunes : "Pour les jeunes c'est toujours compliqué, on attend toujours beaucoup d'eux dans la presse, des fans et même à l'intérieur du vestiaire. Il faut toujours rester calme, il faut leur laisser le temps d'acquérir de l'expérience et de progresser. Le contexte à Madrid est compliqué pour les jeunes. Il y a toujours des jeunes joueurs qui grandissent vite, qui apprennent. Il n'y a pas de plus grand apprentissage que de venir jeune au Real. Je l'ai vécu et d'autres le vivent maintenant à leur tour."

Articles liés