Modric : « Bien sûr que Cristiano nous manque »

modric
AFP – PHOTO JAVIER SORIANO

Luka Modric a accompagné son entraîneur en conférence de presse pour évoquer le match de Ligue des Champions de demain face à l’Ajax.

Un match très spécial demain ?

« Non, pour nous, chaque match de Champions League est toujours très important. Surtout celui de demain. On joue contre une très bonne équipe, jeune et ambitieuse. Nous voulons passer en quart, ce ne sera pas facile. Nous sommes prêts, nous comptons faire un grand match et nous qualifier, cela signifierait beaucoup pour nous… »

Comment est l’équipe après les défaites face au Barça ?

« Lorsque vous perdez deux matchs de suite, contre votre plus grand rival, ce n’est pas quelque chose qui vous fait vous sentir bien. Nous sommes touchés, mais le match de demain est important, il arrive vite et nous n’avons pas le temps de nous lamenter sur ce qui nous est arrivé. Nous devons nous concentrer sur la Champions, sur ce que nous avons à faire, et essayer d’oublier ce qui s’est passé en faisant un bon match. Nous avons bien travaillé ces deux derniers jours. Les matchs contre le Barça n’étaient pas mauvais, en particulier en Copa, mais il a manqué les buts. Nous devons continuer et rester confiants, les buts finiront pas revenir. »

Comment va Bale ?

« Il va bien, je le vois bien. Il est dans une phase de sa carrière où il n’est pas au mieux, ça nous arrive à tous. Il doit continuer comme ça, je le vois heureux et désireux d’être le Gareth que nous le connaissons tous. Nous ne pouvons pas oublier tout ce qu’il a fait pour ce club, tout s’oublie trop vite, même s’il n’est peut-être pas au mieux de sa forme. Il est motivé, il travaille et cherche à redevenir le Gareth de toujours pour aider l’équipe. Je ne pense pas qu’il en ait fini ici, il a encore beaucoup à donner et je crois que c’est ce qu’il va faire. Il doit travailler, travailler et travailler. C’est comme ça, il n’y a pas d’autre solution. »

« Notre problème c’est le manque de régularité et, évidemment, de buts »

Le vestiaire s’est-il réuni pour discuter après les Clasicos ?

« Je ne peux pas vous dire de quoi nous parlons… Chaque fois que quelque chose ne va pas, nous devons discuter comme une famille. Nous l’avons fait et avec ces discussions l’équipe a réagi. Nous avons bien joué et nous avons eu des résultats. Nous avons manqué de régularité, nous avions très bien commencé la saison, puis nous sommes entrés dans une phase de défaites de deux ou trois matchs.. Notre problème c’est le manque de régularité et, évidemment, de buts. Il reste beaucoup à faire d’ici la fin de la saison et nous n’abandonnerons pas. »

Comment analysez-vous votre propre saison, sur le plan individuel ?

« Dans mon cas, je n’ai pas bien débuté la saison et ce fut difficile pour moi de revenir et de reprendre le rythme des matchs. Depuis le Mondial des Clubs je me sens beaucoup mieux, à un meilleur niveau. Je pense que je suis à un bon niveau et je travaille pour être meilleur et aider l’équipe, comme toujours. »

« Bien sûr que Cristiano nous manque, le remplacer est presque impossible »

« Peut-être que certains auraient dû franchir un cap après le départ de Cristiano »

Le départ de Cristiano a-t-il été trop pénalisant ?

« Bien sûr, Cristiano manquerait à toutes les équipes et lui trouver un remplaçant est presque impossible. Ce qu’il a fait pour nous et pour ce club, bien sûr que ça nous manque. Le club a essayé qu’après son départ, d’autres joueurs couvrent sa fonction. Pas autant, mais que ce soit réparti entre ceux de devant, et ce n’est pas facile. Cristiano marquait 50 buts et vous ne trouverez personne qui en mette autant aujourd’hui. Peut-être que certains auraient dû franchir un cap et en marquer, non pas 50, mais au moins 20… Je ne vais pas nommer qui que ce soit, mais deux ou trois joueurs qui en mettent 20,15,10, nous ne les avons pas et c’est notre problème majeur cette saison. Contre le Barça par exemple, nous avons eu beaucoup d’occasions, mais si vous ne les convertissez pas, le rival vous punit. Cristiano n’est plus là, mais on ne peut pas se lamenter pendant dix ans… Le club a fait confiance à d’autres joueurs comme Bale, Asensio, Karim, Mariano, Vinicius qui se débrouillent très bien. Parfois, les choses ne se passent pas comme on veut, mais le chemin à suivre c’est le travail. Madrid sera toujours là. Parfois ça ne va pas bien, mais l’équipe reviendra. »

Qu’est-ce que Vinicius a apporté à l’équipe ?

« De la vitesse, quelque chose de différent… Il est encore très jeune, mais il a montré qu’il avait un talent énorme et beaucoup d’envie. Ce qu’il fait est très bon pour l’équipe. Il doit continuer comme ça, il a du talent, de la personnalité, c’est un gars merveilleux et nous sommes là pour l’aider à grandir encore plus, de sorte qu’il devienne très important pour Madrid. »

« On donne toujours le Real pour mort et il revient à chaque fois »

Quand les choses tournent mal, le nom de Mourinho resurgit…

« Nous ignorons les rumeurs, nous nous concentrons sur nous-mêmes. Dans le monde on parle toujours de ces choses sur le Real et nous ne pouvons pas l’éviter. On donne toujours le Real pour mort et il revient à chaque fois. En 2015 c’était aussi arrivé et tout le monde sait ce qui s’est passé ensuite et ce que nous avons gagné. Il faut nous faire confiance. Nous continuerons à nous battre et à tout donner. »

Qu’attendez-vous de l’Ajax ?

« Je ne pense pas qu’ils soient très différents de l’aller. J’ai vu leurs matchs et ils jouent de la même façon à domicile comme à l’extérieur. Ils viendront avec les mêmes idées, je ne pense pas que ça changera beaucoup. Ils n’ont rien à perdre et beaucoup à gagner, c’est pourquoi c’est un adversaire dangereux. Nous devons être calmes, unis, ne pas nous précipiter car nous avons un bon avantage. J’espère que ça se passera bien. »

Quel joueur se démarque chez l’Ajax ?

« Je ne veux en souligner aucun, mais nous avons pu constater qu’ils ont beaucoup de talent dans l’équipe, à de nombreux postes. Lors du match aller, ils ont montré qu’ils étaient très talentueux, ambitieux, très motivés, et qu’ils nous posaient beaucoup de problèmes. Ils ont un grand avenir. »

Articles liés