Quel avenir pour James Rodriguez ?

Alors que la fin de saison approche, l’avenir du Colombien, prêté par le Real au Bayern, est toujours incertain. Il pourrait revenir à Madrid, rester à Munich, ou partir ailleurs…

Auteur d’un triplé ce week-end avec le Bayern, l’intéressé laisse pour le moment la porte ouverte à toute éventualité : « On verra ce qui se passe. Il reste encore beaucoup de matchs à jouer cette saison », a déclaré James Rodriguez après la rencontre.

Rester au Bayern Munich

Premier cas de figure, et celui-ci semble être le plus simple : James Rodriguez reste au Bayern Munich. Prêté deux ans par le Real Madrid, le club bavarois dispose d’une option d’achat à hauteur de 42 millions d’euros. Une décision que le Bayern prendra, a priori, en juin prochain avant la date limite (30 juin) comme l’a expliqué Uli Hoeness, président du club. Quant au président du conseil d’administration, Karl-Heinz Rummenigge, il est confiant sur la poursuite de James : « Je suis convaincu que nous le verrons jouer ici la saison prochaine. Nous sommes tous contents de lui », a-t-il assuré.

Revenir à Madrid… et convaincre Zidane

Dans le cas contraire, à partir du 1er juillet, James Rodriguez redeviendra de fait un joueur du Real. Et à en croire les déclarations du Colombien, le retour de Zidane sur le banc madrilène n’influera pas sur un retour dans la capitale espagnole. « Il ne s’est jamais rien passé avec Zidane, je n’ai pas de problème avec lui. Je ne pense pas que cela affectera mon futur », a confirmé James ce week-end.

Durant sa saison passée sous les ordres du Français, James Rodriguez a toujours été le second ou troisième choix de Zinédine Zidane, ce qui l’a poussé à quitter Madrid. Le pragmatisme et l’excellente gestion du vestiaire madrilène sont toutefois des facteurs encourageants pour le Colombien : s’il revient en juillet prochain, Zidane lui donnera certainement une chance de le convaincre, à l’instar d’un Ceballos cette saison.

Revenir à Madrid… pour être vendu

C’est la dernière issue possible pour l’ancien numéro 10 du Real. Si les deux premières alternatives « échouent », il lui faudra trouver une nouvelle porte de sortie, et certainement définitive cette fois-ci. Les dirigeants et le joueur n’ont toutefois pas à s’inquiéter, des offres, il y en aura, et le Real pourrait en tirer plus que 42 millions d’euros, prix de l’option d’achat dont le Bayern dispose encore pour quelques mois.

Articles liés