Le Real Madrid touche le fond

Le Real Madrid est une grande institution de football, sans doute la plus grande du monde. Pourtant, hier encore, c’est un numéro de cirque qu’à proposé le Real Madrid à la planète foot, bien loin de ce que nous sommes en droit d’attendre d’un club de cette envergure. Le récit d’une soirée « clownesque ».

1449130188_487882_1449130437_noticia_normal22h00 – Le coup d’envoi est donné entre le Real Madrid et Cadiz. Les Madrilènes entrent bien dans leur rencontre et ouvrent rapidement la marque, par l’intermédiaire de… Cheryshev, le grand artisan malheureux de cette soirée.

22h30 – La Cope balance la bombe en plein match. Denis Cheryshev avait été suspendu par la RFEF (Fédération de Football Espagnole) pour une accumulation de cartons jaunes avec Villarreal la saison passée. Le Russe a été titularisé par Rafa Benitez, alors que celui-ci n’avait absolument pas  le droit de faire partie du onze madrilène. Cheryshev devait purger un match de suspension avant de pouvoir retrouver la Copa.

sanction CheryshevCommuniqué officiel du 6 mars 2015 de la RFEF, mentionnant effectivement la suspension de Denis Cheryshev, alors joueur de Villarreal (prêté par le Real Madrid).

22h45 – L’arbitre de la rencontre siffle la mi-temps. Le Real Madrid mène 1-0 mais le score semble désormais dérisoire tant la confusion règne.

22h50 – Canal+ Espagne annonce que le club de Cadiz va porter réclamation. Selon l’article 76, le Real Madrid risque une disqualification en Coupe du Roi. Dans la foulée, le club de Cadiz relate sur son compte Twitter que son conseil d’administration se réunira après la rencontre.  Les dirigeants ont alors jusque demain, 14h00, pour faire part de leur réclamation à la RFEF.  « Nous ferons ce qu’il y a de mieux à faire pour le club de Cadiz », déclare de son côté son président à Radio Marca.

23h01 – Dès la reprise du match, Rafa Benitez décide de faire sortir le joueur russe, mais il est déjà bien trop tard. L’unique information qui découle de ce choix est la prise de conscience de l’énorme boulette que viennent de commettre les dirigeants.

23h15 – Le Real Madrid s’enfonce encore un peu plus dans le ridicule. AS rapporte que Borja Mayoral est sur le banc alors qu’il a également une suspension à purger. Le jeune madrilène a effectivement été exclu lors de la finale de Coupe du Roi juvenil, la saison passée.

23h30 – La rencontre continue dans la confusion, Isco inscrit un doublé et permet au Real Madrid de mener trois buts à rien, pendant que les supporters de Cadiz fêtent et s’amusent des joueurs du Real Madrid : Des « Cheryshev, on t’aime », « Campeones » ou encore « Nous voulons jouer contre 11 Arbeloa » se font entendre dans les travées. Le public est évidemment au courant de la farce.

Pendant ce temps là, diverses informations circulent sur les réseaux sociaux et certains comptes madrilènes tentent de se rassurer, en vain. Une règle sortie de son contexte stipulant qu’à « partir du quatrième tour, toutes les suspensions, et les cartons sont remises à zéro » fait le tour des réseaux. À tord, car celle-ci ne concerne que les clubs de divisions inférieures disputant les tours précédents. La règle ne concerne donc pas le Real Madrid, qui fait son entrée en lice directement au 4ème tour.

23h45 – L’arbitre de la rencontre siffle la fin de la partie. Sportivement, le Real Madrid a fait le boulot et s’impose (3-1). Toutefois, cela ne restera (probablement) qu’anecdotique.

benitez00h05 – Rafael Benitez arrive en conférence de presse« Nous ne savions pas pour Cheryshev. Personne ne nous a prévenu », se défend le technicien merengue.

Même ligne de défense pour Emilio Butragueno qui assure que « le Real Madrid n’a pas été averti de la sanction du joueur, et que le joueur non plus n’en avait pas eu l’information ». Le club va s’appuyer sur l’article 41 qui stipule que « la sanction ne peut prendre effet si le joueur concerné n’en a pas informé personnellement », explique t-il.

La Cadena Ser, elle, assure que l’information a bien été transmise à Villarreal, club dans lequel Cheryshev évoluait au moment où la suspension lui a été infligée. Concernant la liste des joueurs suspendus, la RFEF ne serait pas dans l’obligation d’envoyer le courrier, les clubs se doivent d’en faire la démarche.

Plus hilarant encore, la confession d’Emilio Rosanes (ex-arbitre et actuel analyste footballistique) à la Cadena COPE : « J’aime bien vérifier les sanctions des joueurs et lorsque j’ai vu que Cheryshev était sanctionné, j’ai envoyé un fax au Real, mais je n’ai pas reçu de réponse ».

Pour l’anecdote, Rafael Benitez est coutumier du fait. En 2001, Valence avait commis la même erreur sous ses ordres. La sanction fut sans appel :

https://twitter.com/ValenciaCF_FR/status/672180377587490817/photo/1

Le Real Madrid devrait rapidement communiquer à ce sujet. En attendant, le club de Cadiz a officiellement déposé une réclamation auprès de la Fédération de Football Espagne. Reste à attendre le verdict de la RFEF.. Mais le scénario le plus probable à cette heure, c’est que le Real soit purement et simplement disqualifié de la Coupe du Roi cette saison.

Articles liés