Solari : « Le Real Madrid se relève toujours »

solari
AFP – PHOTO JAVIER SORIANO

L’entraîneur Santiago Solari s’est exprimé auprès des journalistes après l’élimination du Real Madrid en Ligue des Champions ce soir. 

Les notes du match

En flash interview

Tout est allé de travers : « C’est un bon résumé… »

Elimination : « C’est un moment très triste mais qui met en valeur ce que les joueurs ont réalisé auparavant. C’est très difficile de gagner. »

Absence de Ramos : « Sans parler mal de qui que ce soit, bien sûr que notre capitaine nous a manqué. »

S’il avait pu faire d’autres choix : « C’est une question impossible pour un entraîneur. L’entraîneur prend des décisions avant les matchs. C’est une année compliquée avec de très jeunes joueurs qui sont venus s’incorporer dans une équipe mature. »

Que doit faire le club : « Ce qu’il faut faire c’est garder un maximum de tranquillité face à ces difficultés et y faire face avec du caractère, car le Real Madrid, qui est plus grand que nous tous, se relève toujours, et revient toujours plus fort. »

En conférence de presse

Sensations

« Nous sommes tristes et blessés. »

Fin de cycle de la pire façon possible

« Ce sont des évaluations que d’autres doivent faire. Nous essayons de faire de notre mieux, mais c’est une soirée triste. »

Carvajal a dit que c’était ‘une saison de merde‘. Etes-vous d’accord ?

« Les déclarations à chaud sont compliquées… Il a beaucoup de caractère et on l’a senti affecté. Personne n’aime perdre. La saison continue. La Liga continue, à grand distance, mais nous devons l’assumer avec professionnalisme. Le Real Madrid est plus grand que tous les joueurs et entraîneurs. »

Envisagez-vous de démissionner ?

« Je ne suis pas venu dans moment aussi difficile du club pour abandonner. »

Qu’est-ce qui a bloqué ?

« C’est difficile, beaucoup de choses se sont produites. Entrer dans les détails est vraiment compliqué. Les changements forcés de la première période, les poteaux, la réussite de l’adversaire, le VAR… énormément de choses. »

Quatre défaites consécutives au Bernabéu. Comment appréciez-vous votre gestion ?

« Ce sont des évaluations que d’autres doivent faire. Demain nous devrons être meilleurs qu’hier. »

Si le Madrid vous renvoie, ce serait juste ?

« Ce n’est pas à moi de  faire ce genre d’évaluations. »

Qu’allez-vous faire pour redresser l’équipe ?

« Nous avons un match de championnat en fin de semaine, nous avons l’obligation professionnelle d’y aller pour faire de notre mieux. »

Pourquoi avez-vous attendu si longtemps pour le troisième changement (88′) ?

« Une fois que vous avez déjà fait deux changements, n’importe quel événement peut vous contraindre à en faire un troisième. C’est ce qui s’est passé. Bale était touché et ne pouvait plus continuer. »

Articles liés