Solari : « Personne ne peut juger les sentiments de Cristiano »

Solari
AFP – PHOTO OSCAR DEL POZO

À la veille de recevoir le CSKA Moscou au Bernabéu en Ligue des Champions, l’entraîneur du Real Santiago Solari s’est présenté en conférence de presse.

Les blessures : « Nous travaillons intensément, que ce soit le staff technique ou médical, pour avoir un maximum de joueurs disponibles. C’est quasiment impossible, mais on espère les récupérer bientôt. »

Humilité du vestiaire et déclas de CR7 : « L’humilité est la vertu des grands et le vestiaire du Real Madrid est grand, humble et il l’a déjà démontré. Cristiano est l’un des nôtres pour toujours, c’est l’histoire vivante du Real Madrid. Personne ne peut juger ses sentiments, ce sont les siens, ils lui appartiennent. »

Le faible temps de jeu d’Asensio et d’Isco : « Vous ne lisez pas la presse sinon vous sauriez que j’ai déjà répondu à cette question… Relisez-vous entre vous [journalistes] ».

La Liga ou la Champions ? « Les deux, je n’ai pas de préférence. Je n’en ai pas non plus par rapport à la Copa ou le Mondial des Clubs. Nous devons nous maintenir en vie dans toutes les compétitions, avec le désir d’être compétitifs. Nous sommes toujours en course dans tout, et j’espère que ce sera toujours le cas à la fin. »

Si un joueur arrivait en retard comme Dembélé au Barça, que se passerait-il ? « Nous avons un règlement interne et privé pour ce genre de cas. »

Etat de Marcelo : « J’espère que nous pourrons bientôt compter sur lui. L’important c’est que quand les joueurs reviennent, ce soit pour longtemps, régulièrement. »

Vinicius Jr : « Je pense qu’il a dépassé les attentes, il a 18 ans, c’est un enfant, et il a déjà débuté et marqué avec ce maillot. Nous sommes très heureux de sa progression. »

Sortie de Modric face à Huesca : « Dans chaque match nous faisons tout ce qui est nécéssaire pour gagner. »

L’équipe joue-t-elle comme il le souhaitait ? « Les bilans sont faits à la fin, on écrit notre histoire au quotidien, jour après jour. »

Avenir de Marcos Llorente : « Je ne sais pas. Je suis très content de ce qu’il fait à chaque entraînement et à match. Je n’ai pas de boule de cristal pour savoir ce qui se passer avec lui ou les autres. »

Articles liés