Fede Valverde : “Casemiro est comme un père pour moi”

valverde
Photo Icon Sport

Le milieu de terrain madrilène Fede Valverde (21 ans) a été interviewé ce lundi par Realmadrid Conecta. Extraits.

Ses débuts : "Mes débuts en Uruguay m'ont beaucoup marqué. Ce fut difficile au commencement pour moi à Peñarol mais ça m'a forgé le caractère."

Signature pour le Real Madrid : "Je n'y croyais pas quand ils m'ont appelé. Madrid est la meilleure équipe de l'histoire. Les gens en Uruguay connaissent tous la grandeur de ce club."

Son arrivée au Castilla : "C’était un rêve qui se réalisait. Je suis arrivé à 18 ans et j'ai essayé de profiter de chaque instant. Solari m'a aidé dans mon adaptation, ce qui n'a pas été facile et je l'en remercie."

Prêté au Depor : "J'étais triste. Personne ne veut jamais quitter Madrid. J'ai parlé avec les gens qui m'entouraient et j'ai compris qu'étant jeune, et avec les joueurs qu'il y avait en équipe première, j'aurai du mal à obtenir des minutes. J'ai décidé d'aller au Deportivo avec l'envie de jouer et de tout donner pour défendre cet écusson. J'ai tout donné mais malheureusement les objectifs du groupe n'ont pas été atteints."

Son retour à Madrid : "Je suis entré dans un groupe qui avait gagné beaucoup de Champions League et qui m’a accueilli comme n'importe quel joueur. Cela m’a beaucoup fait plaisir, surtout venant de Modric ou Kroos qui n'avaient pas à le faire et qui m’ont beaucoup aidé. Casemiro est celui qui m'a le plus aidé, il est comme un père pour moi. Tout le monde a été très sympa avec moi, ils sont un peu comme mes grands frères, ce sont des joueurs incroyables, qui ont tout gagné, et qui n'hésitent jamais à vous aider quand ils le peuvent."

🔗 À lire aussi : Les indiscutables de Zidane

Ses débuts avec Madrid : "Je me souviens quand ils m'ont appelé la première fois.. Je ne pouvais pas y croire. C'était un soir que je n'oublierai jamais."

Il est toujours nerveux : "Oui, c'est la vérité. Avant le derby contre l'Atlético, je savais que j'étais dans le onze ans et j'étais très nerveux. Casemiro est venu me dire : 'Tu es stressé ?', j'ai répondu 'non, ça va', mais il a vu que mes mains tremblaient..."

Zidane : "Il m'aide à tirer le meilleur de moi-même, à ne pas me cacher et démontrer pourquoi il me fait jouer. Je le remercie pour les conseils qu'il me donne. Que Zidane parle bien de moi, c'est formidable."

Sa personnalité : "Je suis quelqu'un de timide, j'essaie toujours de respecter les espaces chacun, mais sur le terrain j'essaie toujours de profiter au maximum."

Le Real Madrid : "C’est incroyable de jouer à 21 ans dans un si grand club. Je suis très motivé et je vais me battre pour gagner des titres. Quand j'étais petit, je rêvais de jouer ici et de gagner la Ligue des Champions. Maintenant j'essaie de profiter des opportunités, d'écouter les conseils de mes coéquipiers et de profiter du moment."

Comment ils le voient en Uruguay : "C'est vu comme quelque chose d’inexplicable, d'inaccessible. C’est très difficile pour les Uruguayens de jouer ici. Quand je joue, c’est comme si trois millions de personnes le faisaient. Il y a beaucoup de gens qui soutiennent le Real Madrid en Uruguay."

Articles liés