Kovacic : l’éclosion d’un phénomène

Kovacic (GERARD JULIEN / AFP)

Arrivé il y a un an et demie en provenance de l'Inter, l'international croate est l'une des révélations de cette saison 2016-2017. Du haut de ses 22 ans, il représente le futur du Real Madrid.

En août 2015, Florentino Perez a confié un oeuf à Luka Modrić, un oeuf du nom de Mateo. La mission du numéro 19 madrilène ?  Le choyer, en prendre soin, le mettre dans les meilleures conditions pour que son éclosion dans la capitale espagnole se fasse. Un véritable succès lorsque l'on observe les récentes prestations du jeune Croate, qui incarne la lumière en ces temps sombres de blessures, de manque de réalisme, voire même de panne d'inspiration footballistique à la Casa Blanca.

Après une bonne première saison, où il a su jouer les couteaux-suisses en remplaçant Casemiro, Kroos ou encore son compatriote Modrić (25 apparitions en Liga, 8 en Coupe d'Europe), il commence à s'imposer comme la solution au milieu de terrain. Cette saison, il a participé à 14 des 19 premières journées de Liga, preuve du rôle essentiel dont il dispose cette année au Real Madrid. Sa vivacité, sa vitesse, sa capacité à casser les lignes font de lui une arme fondamentale pour déstabiliser les défenses adverses. Il est le Merengue qui élimine le plus cette saison (32 dribbles réussis), mais c'est également un passeur hors-pair avec 316 passes réussies dans le camp adverse. Il n'est pas avare d'effort non plus, avec plus de 11 kilomètres parcourus en moyenne quand il joue l'intégralité des rencontres. Bref, un joueur complet, "box-to-box" qui nous rappelle forcément son ami Luka Modrić, et les Madridistas peuvent attester que c'est un immense compliment !

Leur amitié a permis l'adaptation rapide du jeune Mateo qui n'a d'ailleurs que 22 ans, ce qui fait de lui le deuxième joueur le plus jeune de l'effectif après Asensio (20 ans). Un diamant qui ne cesse d'être poli, par Zinedine Zidane qui gère son cas d'une main de maître, et par le magicien Lukita qui inspire Mateo tous les jours, à l'entraînement comme en match.

En cette période d'exigence extrême du public madrilène, il est d'ailleurs l'un des rares joueurs à surnager et à être adoubé par l'ensemble des Madridistas. Il aura un rôle primordial en cette deuxième partie de saison, quand la quête du doublé Liga-Ligue des Champions fera rage, mais aussi et plus encore pour les années à venir. Au Real Madrid, Mateo incarne à coup sûr l'avenir du milieu de terrain.

Articles liés