Modric : “Bien sûr que nous soutenons toujours Zidane”

Luka Modric a comparu en conférence de presse à Milan ce mardi, à la veille du match de Champions League entre le Real Madrid et l'Inter.

Comment gérer un match aussi important que celui de demain : "Il faut l'aborder comme une finale. Nous devons bien jouer en équipe, être unis, nous aider les uns les autres. J'espère que nous serons à la hauteur du match."

Comment vous sentez-vous ? Vous voyez-vous à Madrid la saison prochaine ?  "Je me sens bien. Ces matchs que je n'ai pas joués sont une décision de l'entraîneur. Quand je suis désigné, j'essaie d'aider l'équipe et de bien le faire. Je me sens bien, je me sens fort. J'ai encore assez de football dans les jambes et de force pour continuer. On me pose beaucoup de questions sur ma situation. On verra ce qui se passera, je suis serein."

Problème de régularité de l'équipe. Qu'est-ce qui ne va pas ? "Il manque un peu de tout. Tout d'abord, que nous soyons tous là, qu'il n'y ait pas de blessés. C'est très important. Nous manquons de solidité et de régularité, mais cette saison, nous avons montré pas mal de bonnes choses. Ce n'est pas facile car il y a d'autres circonstances. Maintenant, chaque fois que nous jouons sans public, c'est plus compliqué. C'est aussi un petit problème pour nous. Mais c'est comme ça, et il est important que les matchs soient joués. Au fil des matchs, nous allons nous améliorer et faire une bonne saison."

En défense de Zidane : "Nous avons toujours défendu l'entraîneur depuis son arrivée au Real Madrid. Bien sûr que nous sommes avec lui, nous n'avons jamais douté de ça. Nous avons gagné beaucoup de choses ensemble et j'espère qu'à l'avenir nous en ferons de même."

Sans Benzema : "Karim est très important pour nous, pour notre jeu. Comment il s'associe et aide à la création du jeu. Peut-être que nous avons manqué un peu de cela l'autre jour (ndlr : face à Villarreal), mais je pense que nous avons fait une bonne première mi-temps. Mariano est un autre type de joueur, mais il a montré que nous pouvions avoir confiance en lui. Sans Karim, nous devons tous donner un peu plus et essayer de couvrir son absence de la meilleure façon possible."

Sa prolongation avec le Real Madrid : "Je l'ai dit plusieurs fois, on verra. On me pose souvent cette question et je donne toujours la même réponse. Je me sens bien et je veux rester au Real Madrid aussi longtemps que je pourrai aider l'équipe, et c'est ce que je ressens en ce moment. Je ne sais pas ce qui va se passer. Mais bien sûr que je veux rester."

Situation en Champions League : "Chaque match est compliqué. Si vous n'êtes pas à votre meilleur niveau, il est difficile de gagner, surtout en Europe. Nous devons montrer la force et l'unité dont nous avons fait preuve tant de fois dans cette compétition."

Le calendrier chargé : "Il y a trop de matchs... Tous les trois jours, la sélection, l'Europe, La Liga... Mais c'est comme ça. Nous vivons à une époque très compliquée et il semble qu'il y ait toujours un désir de mettre en place plus de matchs et de compétitions et que personne ne se soucie de la santé des joueurs. Il y a beaucoup de blessures, pas seulement dans notre équipe, nous devons aussi penser à si nous allons être positif ou négatif au coronavirus... Ça pèse moralement. Nous devons faire davantage attention aux joueurs. D'autres matchs et compétitions ne mèneront nulle part. Si les joueurs continuent à se blesser comme ça, avec qui allons-nous jouer à ces matchs-là ?"

Prolongation de Ramos et répercussion dans le vestiaire : "Cela ne nous dérange pas et ne nous affecte pas. C'est une affaire entre lui et le club. Vous n'avez pas besoin de dire à quel point Sergio est important pour nous et ce qu'il a fait dans ce club. J'espère qu'il parviendra à un accord pour le bien de tous."

Il aurait pu être un joueur de l'Inter : "Ce qui s'est passé en 2018 est derrière nous, ça ne sert à rien d'en parler. Je suis heureux au Real Madrid."

Articles liés