Rodrygo : “Je ne supportais plus de devoir regarder les matchs à la télévision”

Le jeune Brésilien Rodrygo Goes a accordé une peine interview à Real Madrid TV. Extraits.

Travail pendant la trêve : "C'est une longue semaine sans match et nous avons le temps de nous entraîner dur pour être en bonne forme au retour de la compétition. En cette période les entraînements sont plus forts que les semaines avec les matchs."

Moments difficiles pendant la blessure : "Maintenant je suis très heureux, parce que je ne supportais plus d'être hors du groupe et de regarder l'équipe à la télé, je m'énervais. Je travaille chaque jour pour être meilleur."

La chose la plus difficile à récupérer : "Le plus difficile est de retrouver le rythme et de reprendre confiance. Le reste est plus facile."

Une trêve à un mauvais moment : "C'est mauvais pour nous car cela ralentit notre rythme après 10 matchs sans défaite, mais cela nous donne aussi du temps pour travailler et gagner en confiance."

Le secret de la bonne forme de l’équipe : "Le secret c’est le Real Madrid, nous n'abandonnons jamais."

Les clés tactiques de Zidane : "Il nous demande d'être organisés et d'exercer un pressing haut. C'est mieux de presser vers l'avant parce que nous sommes déjà devant le but si nous récupérons le ballon. Nous devons être attentifs avec les défenseurs et les latéraux pour être toujours près du but de l'adversaire."

Liverpool et le Clasico : "Ces matchs sont différents. Ils sont tous importants, mais ceux-là le sont un peu plus. Ils nous donnent envie de gagner et de bien jouer. Ces matchs sont les plus spéciaux."

La Liga : "Tout le monde peut voir que nous n'abandonnons pas, que nous nous battrons jusqu'au bout. Peu importe le nombre de points que nous prenons, nous allons nous battre jusqu'à la fin."

Routine avant les matchs : "J’essaie de dormir davantage la veille, de prendre un petit-déjeuner et de bien manger. Cela dépend du moment, mais j'essaie toujours d'être concentré et de jouer un peu aux jeux vidéo pour me déconnecter."

Articles liés