Rodrygo oblige Sampaoli à revoir ses plans

Rodrygo
Marcello Zambrana / AGIF

Relégué sur le banc par son nouvel entraîneur, Rodrygo Goes a retrouvé sa place de titulaire avec Santos et il a marqué cette nuit.

Le Real perd une légende

Du haut de ses 18 années, le futur joueur du Real Madrid n’a pas que du talent, mais aussi du caractère. Relégué à un rôle de second avec l’arrivée du nouvel entraîneur Sampaoli, qui souhaite s’appuyer en priorité sur les joueurs qui disputeront l’intégralité de la saison, le jeune Brésilien a réussi à renverser la situation en peu de temps.

En effet, la situation particulière de Rodrygo, qui rejoindra le Real cet été et donc quittera Santos en plein milieu de saison, avait pénalisé le futur madrilène qui n’était plus titulaire. En conférence de presse après le match face à l’Atlético Goianiense, il s’était exprimé à ce sujet : « Je comprends Sampaoli. J’aimerais toujours jouer, de préférence comme titulaire. Tout le monde souhaite ça, mais comme je dois m’en aller, le mieux pour lui est de penser à l’équipe qui sera là jusqu’à la fin de l’année. Je le comprends mais tant que je suis ici, je serai un casse-tête pour lui car je veux jouer », avait déclaré Rodrygo.

Et visiblement, les paroles du natif d’Osasco ont été suivies d’actes. Cette nuit, il a été titularisé pour la deuxième fois consécutivement, face à Vasco de Gama, et a trouvé le chemin des filets lors de la victoire (2-0) de son équipe.

À la fin de la rencontre, Sampaoli n’a pas eu d’autres choix que de reconnaître que l’attitude de Rodrygo l’avait obligé à changer ses plans, malgré son départ cet été : « Il est jeune et il s’en va bientôt dans l’un des meilleurs clubs du monde. Nous devons l’encourager à tout donner jusqu’à son départ. Ces conditions particulières, du fait qu’il ne nous appartient pas vraiment, nous obligent à penser à ceux qui vont continuer. Nous devons faire progresser ceux qui restent mais j’ai remarqué qu’il était très engagé, comme si le club ne l’avait pas vendu. C’est ce qui m’a fait prendre la décision de le mettre titulaire », a-t-il reconnu en conférence de presse.

Articles liés